LES DEPECHES
 A LA UNE
LIBYE : UN AVENIR INCERTAIN
Un rapport exclusif du Centre International de Recherches et d'Etudes sur le Terrorisme & l'Aide aux Victimes de Terrorisme (CIRET-AVT)

Les auteurs du présent rapport remercient tous les Libyens qui ont accepté de les recevoir et  de  répondre  à  leurs  questions,  dans  les  deux  parties  du  pays, ainsi  que  les personnels diplomatiques, les responsables des services de renseignement, les membres des  organisations  humanitaires  et  les  journalistes  de  la  presse  internationale,  avec lesquels ils ont échangé.

 

 DOCUMENTS RELATIFS AU SECOND TOUR DES ELECTIONS EN COTE D'IVOIRE

  1. DECISION ET AVIS DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL
  2. EXPIRATION ET DESSAISISSEMENT CEI
  3. CORRESPONDANCES RELATIVES AU SERMENT DE M. OUATTARA
  4. RAPPORTS DES OBSERVATEURS
  5. PREUVES DES FRAUDES ET IRREGULARITE
  6. ANALYSE DES FAITS RELATIFS A L'ELECTION PRESIDENTIELLE
  7. ANNEXES
 PUBLICATION: SECOND TOUR DES ELECTIONS EN COTE D'IVOIRE

ANALYSE SUCCINCTE DES INDICATEURS DE FRAUDE RELEVES SUR UN ECHANTILLON DE PROCES VERBAUX (PV) PRELEVES PELE MELE DANS LE WORODOUGOU ET DANS LE DENGUELE

Les membres de nos réseaux d'observation ont signalé à travers les média, des irrégularités graves caractérisées par :

  • l'expulsion des représentants du candidat Gbagbo et des observateurs des bureaux de vote (BV) des régions du nord de la Côte d'Ivoire ;
  • le bourrage systématique des urnes ;
  • des ordres de vote donnés par des hommes en armes ;
  • des intimidations ;
  • etc.

Les échantillons de PV ci-après et les commentaires qui suivent permettent de comprendre les objectifs visés par tous ces actes ayant porté gravement atteinte à la liberté, et au caractère sincère, transparent et démocratique du vote.

PV 1 (Voir copie) PV 2 (Voir copie) PV 2 (Voir copie) PV 4 (Voir copie)
• Absence de scrutateurs
• Nombre de votants (92) supérieur au nombre d'inscrits (89)
• Absence de sticker CEI sur le PV
• Soupçon de fausse signature attribuée aux représentants du candidat LMP chassés des BV avant les dépouillements
• Absence de scrutateurs
• Chiffres raturés et illisibles avec des traces de correcteur liquide
• 08 électeurs non inscrits sur la liste électorale
• Soupçon de fausse signature attribuée aux représentants du candidat LMP chassés des BV avant les dépouillements>
• Nombre d'électeurs non inscrits (22) représentant près de 10% du nombre d'électeurs inscrits
• Tous les six scrutateurs ont tous le même nom de famille (DIARRASSOUBA)
• Soupçon de fausse signature attribuée aux représentants du candidat LMP chassés des BV avant les dépouillements
• Nombre de votants (428) supérieur au nombre d'inscrits (400)
• 28 votants non inscrits soit 7% des électeurs inscrits
• Soupçon de fausse signature attribuée aux représentants du candidat LMP chassés des BV avant les dépouillements

 

A l'analyse de ces différents PV, il ressort qu'une des clés de la fraude a consisté à enregistrer systématiquement des votants non inscrits. A l'échelle du bureau de vote, cet acte apparait anodin. Mais reporté au niveau des régions suivantes : WORODOUGOU ; DENGUELE ; SAVANES ; BAFING ; VALLEE DU BANDAMAN, la stratégie des votants non inscrits peut avoir une incidence cruciale sur les résultats nationaux de l'élection.

En effet l'addition des nombres de votants non inscrits des PV 2, 3 et 4 donne  une moyenne d'environ 20 votants non inscrits par bureau de vote. En appliquant cette moyenne aux cinq régions sus évoquées, comme l'illustre le tableau ci-dessous, la stratégie de fraude par les votants non inscrits permet de bonifier les résultats finaux de 2% au moins en faveur du candidat Ouattara, si l'on considère un taux de participation de 70% comme annoncé par le RHDP dans les média.

Régions Nbre de BV CEI Votants CEI Nombre moyen de votants non inscrits résultant des PV litigieux = 20 votants

WORODOUGOU

497

108 940

9 940

VALLEE DU BANDAMA

1 511

374 122

30 220

SAVANES

1 348

377 640

26 396

DENGUELE

356

78 374

7 120

BAFING

290

38 766

5 800

TOTAL

4 002

977 842

79 476

 

Bonification des résultats nationaux en faveur de OUATTARA pour environ 4 millions de suffrage exprimé

2%

 

Ci-joint pour information une copie du courrier adressé à la CEI par la société chargée du comptage électronique des résultats. Dans ce courrier, ladite société attire l'attention de la CEI sur les irrégularités dans les PV rejetés par sons système de traitement des résultats.